Article

Libérez votre énergie… Les chakras, sources d’énergie vitale

Catégorie(s) : À découvrir, Développement personnel, Bien-être, Art de vivre, Santé, À la une

Invisibles mais décrits depuis des siècles dans différentes religions et cultures, essentiels pour notre bien-être, les chakras sont des centres énergétiques situés, entre autres, le long de notre colonne vertébrale. En les purifiant, nous libérons notre énergie et retrouvons l’équilibre.

Selon l’hindouisme, les rishis, ou “prophètes”, furent les premiers à observer, lors de séances de méditation profonde, l’existence de centres énergétiques chez l’homme et d’autres êtres vivants. Grâce à eux, nous savons aujourd’hui que les chakras (“roue” en sanskrit) ressemblent à des roues en rotation ou à des tourbillons d’énergie. Ces points, tantôt au nombre de cinq, tantôt de sept, neuf ou quatorze, sont décrits dans plusieurs traditions et cultures. La doctrine hindouiste, la plus connue en Occident, se fonde sur sept chakras respectivement situés au niveau du coccyx, entre le sexe et le nombril, de l’estomac, du cœur,
de la gorge, entre les sourcils et au sommet de la tête. Plus un chakra occupe une position élevée dans le corps, plus sa fréquence vibratoire est haute et plus son action est subtile. Le premier, celui de la base, est très matériel, tandis que le septième, celui du sommet de la tête, est associé aux réalités supérieures et au développement spirituel. Les chakras sont reliés par un courant d’énergie circulant le long de la colonne vertébrale, telles des perles enfilées sur un collier.
Ces centres puissants se situent dans l’aura, le champ énergétique qui entoure chacun d’entre nous. Les rishis découvrirent que les chakras, en tant que sources d’énergie, remplissaient une fonction essentielle. Nous absorbons et restituons constamment un peu de l’énergie vitale (prana) présente dans notre environnement. Ce phénomène s’opère à chaque inspiration et expiration, mais aussi par le biais de nos chakras, qui puisent le prana à l’extérieur de nous, dans la nature et le cosmos, puis le transforment en énergie nourricière qu’ils diffusent dans l’organisme. Nous sommes ainsi “chargés” spirituellement, physiquement, mentalement et émotionnellement. Les sept centres énergétiques sont comparables à de petits transformateurs électriques : le prana entre dans les chakras, y est transformé puis en ressort en passant dans le corps, mais aussi dans l’environnement extérieur.

Du monde physique aux réalités spirituelles
Comment fonctionnent nos chakras ? Chacun d’eux est associé à des ganglions nerveux, organes et glandes précis, ainsi qu’à certains états d’âme et émotions. La “santé” d’un chakra influence donc notre santé physique, mentale et émotionnelle. Par exemple, la quantité de prana qu’il contient peut être importante, voire excessive, ou au contraire faible, voire insuffisante. Un chakra trop largement ouvert laisse toute l’énergie s’écouler vers l’extérieur, ce qui entraîne une sensation de fatigue. À l’inverse, sa fermeture peut nous donner l’impression de ne pas arriver à “recharger nos batteries”. Ces centres vitaux sont sensibles aux flux d’énergie tels que les pensées, les émotions et les croyances, qui les influencent, favorisent ou entravent leur bon fonctionnement. À leur tour, les chakras agissent sur nos idées et nos ressentis.
Tout étant lié, l’état d’un des centres d’énergie produit un effet sur celui des autres : ainsi, un chakra bloqué peut provoquer la “surchauffe” d’un autre chakra. Chez une personne équilibrée et en bonne santé, l’énergie circule librement depuis le coccyx jusqu’au sommet de la tête ; cette ligne d’énergie est appelée kundalini. Il est même possible d’atteindre l’illumination, puisque le septième chakra nous met en contact direct avec l’univers et le divin. Au cours de notre existence, nous nous développons du bas vers le haut : ainsi, le premier chakra joue un rôle essentiel durant les premières années de vie, puis le deuxième, et ainsi de suite. Cette évolution se joue d’abord sur le plan physique, puis émotionnel, puis mental et enfin spirituel. Les centres énergétiques inférieurs sont en lien avec nos besoins fondamentaux : avoir un toit, se nourrir, se reproduire, se sentir en sécurité. Si cette base est saine et solide, elle favorise le déploiement des qualités des chakras supérieurs : relations avec les autres, croissance psychologique, spiritualité. Mais cette évolution du bas vers le haut ne se déroule pas toujours aussi harmonieusement. Nous avons tous une personnalité et un chemin de vie uniques. Nous nous développons à notre manière, sous l’influence plus ou moins forte de tel ou tel chakra.

Rétablir l’équilibre
Il est possible de réharmoniser les chakras, qui vibrent naturellement à une certaine fréquence, grâce à des éléments possédant la même fréquence vibratoire : couleurs, sons, pierres, remèdes fl oraux, parfums d’encens ou d’huiles essentielles. De même, certains exercices (de yoga, par exemple) agissent spécifiquement sur un organe ou une glande et, de fait, influencent le chakra correspondant. Bon à savoir lorsque vous soupçonnez un déséquilibre énergétique ou lorsqu’un type de fonctionnement lié à un certain centre d’énergie apparaît ou se répète. Si vous souhaitez travailler sur cette question, les parfums, les sons et les couleurs associés au chakra en question peuvent vous y aider. Par exemple, des vêtements rouges renforcent le chakra racine, tandis que le bleu favorise une meilleure expression de soi, une qualité en lien avec le chakra de la gorge. De même, la récitation ou le chant quotidiens d’un mantra décuple notre énergie, les chakras étant très sensibles à celle de nos pensées. La puissance créatrice de nos idées contribue à réharmoniser un chakra déséquilibré. Plus votre champ d’énergie sera “propre”, mieux vous vous sentirez et meilleure sera votre santé.
Un brin de toilette énergétique de temps en temps ne peut que faire du bien.

Texte I. Melenberg