Vous venez de vous lever et vous vous sentez divinement bien : vous rayonnez, vous êtes prête à affronter le monde et avez hâte de sortir. Mais, à mesure que la journée avance, votre humeur semble se dégrader : vous n’avez plus d’énergie et vous n’aspirez désormais qu’à vous affaler sur votre divan avec un bon bouquin. Comment votre humeur peut-elle changer si subitement, sans raison apparente ? Comme si cela venait du ciel… À cette question, Yogi Bhajan (1929-2004), à qui l’on doit la popularisation en Occident du Kundalini Yoga, basé sur une sagesse himalayenne ancestrale, répondait que cela était dû aux “points de Lune”. Selon la philosophie du yoga, la Lune exerce une très forte influence sur les êtres vivants, et plus particulièrement sur les femmes.

Dans un extrait de l’une de ses conférences, Yogi Bhajan expliquait le fonctionnement de l’énergie lunaire et les différents points, ou centres, de Lune.

On en compte onze, onze endroits du corps de la femme qui captent littéralement l’énergie de la Lune et y réagissent. Physiquement d’abord, mais également à d’autres niveaux, car, selon la philosophie yogique, nous posséderions, outre notre corps physique, un corps psychique, un corps énergétique et un corps spirituel.

Les centres lunaires se trouvent sur les zones les plus sensibles et les plus érogènes du corps de la femme, comme le cou, le vagin, le clitoris, le bas du dos et l’intérieur des cuisses. L’énergie de la Lune parcourt ces points dans un ordre bien précis. Cette fluctuation suit les phases de la Lune selon un cycle de 28 jours. Tous les deux jours et demi, l’énergie lunaire change de point. La tradition yogique veut que les émotions et les humeurs soient liées à une partie très concrète de votre corps. Votre humeur dépend donc de l’endroit où se trouve l’énergie de la Lune.

Lorsque l’énergie lunaire occupe, par exemple, le clitoris ou le vagin, une femme sera de nature plus sociable, extravertie et charmante. Le point autour du nombril (et celui à la même hauteur dans le bas du dos) peut donner lieu à une impression de fragilité, tandis que celui du lobe des oreilles vous rend plus critique.

Prendre du temps pour soi

« Est-il possible de prédire par où la Lune passera ? » demanda un participant à la conférence de Yogi Bhajan. Oui, c’est possible. L’ordre dans lequel l’énergie lunaire se déplace de point de Lune en point de Lune est différent d’une femme à l’autre. Mais ce cycle est, selon lui, figé pour toute votre vie (contrairement à celui des menstruations). Ce parcours est en principe aussi imperturbable que la course de la Lune autour de la Terre – un point de Lune ne peut se déplacer que dans des cas exceptionnels, à la suite de chocs émotionnels.

Comment découvrir ce cycle ? Yogi Bhajan explique : « Dessinez un corps de femme en représentant les points de Lune, et schématisez votre comportement. Essayez d’identifier un modèle, afin de le comprendre. Chaque femme est à même de savoir où se trouve sa Lune. » Plus facile à dire qu’à faire, direz-vous. En effet, parvenir à déceler cette énergie demande de l’attention et du temps. Pour connaître votre cycle lunaire, il est indispensable de tenir un journal, sur une longue période. Plusieurs cycles seront nécessaires pour identifier l’enchaînement précis des différents points. Peut-être n’y arriverez-vous pas pour tous les points.

Lilian Huizingh, professeure de Kundalini Yoga, aborde les points de Lune dans ses cours. « Durant les cours, je donne aux femmes un calendrier pour suivre les points de Lune. La plupart parviennent sans peine à en identifier quelques-uns, qui les influencent particulièrement et qu’elles ressentent à nouveau périodiquement. Pour moi, par exemple, c’est quand je vais en ville pour acheter des choses dont je n’ai pas réellement besoin. Je me suis notamment acheté un nouveau téléphone alors que l’ancien fonctionnait encore très bien, et je l’ai tout de suite senti en rentrant chez moi : la Lune était dans mes joues – j’avais besoin de faire des réserves ! Si vous y prêtez attention lors de vos méditations, vous le ressentirez encore plus intensément. La Lune change de point tous les deux jours et demi, et il arrive que ce changement soudain d’humeur soit clairement perceptible. »

Christel Nijland, une autre professeure de yoga, utilise également les points de Lune. « On peut voir qu’ils influencent vos actions. Vous trouvez parfois votre partenaire terriblement attrayant, et le jour d’après nettement moins. La force avec laquelle vous le ressentez dans votre corps dépend de votre conscience à l’égard de votre organisme. Le vagin peut par exemple être vu comme une zone “vulnérable” par certaines femmes. Il y a dès lors de fortes chances pour que vous ne remarquiez pas le passage de la Lune dans ce centre, mais un autre point sera peut-être bien plus sensible. »

Et les hommes ?

Qu’en est-il des hommes dans cette affaire ? Si l’on en croit de nombreuses traditions ancestrales, les femmes sont davantage liées à l’énergie de la Lune, tandis que les hommes dépendent de celle du Soleil. Les hommes n’ont qu’un seul point de Lune, leur menton. Le Soleil est une source d’énergie immuable, stable, puissante, tandis que la Lune suit un cycle, ce qui expliquerait les différences entre les hommes et les femmes.

Christel Nijland : « En Occident,on pense très vite en termes de bon ou de mauvais, mais cette approche est totalement erronée, il convient au contraire d’identifier les différences. La femme se trouve au coeur d’un cycle de changements constants. Vous pouvez dès lors vous sentir superbement bien, mais cela peut aussi très vite changer. C’est un ballet cosmique de mutations et, si vous apprenez à cerner ce cycle, vous en saurez plus sur votre propre équilibre. »

D’ailleurs, les hommes ont également intérêt à connaître les points de Lune, selon Lilian Huizingh. Ce n’est pas pour rien qu’ils sont qualifiés d’érogènes – ils peuvent donner une dimension supplémentaire incroyable à l’intimité entre hommes et femmes.

Pouvoir des femmes

D’un point de vue plus pragmatique, si vous savez que certaines humeurs reviennent systématiquement, vous pouvez en tenir compte. Et vous pouvez, si possible, ajuster votre agenda en conséquence : certains jours conviennent peut-être mieux que d’autres pour se remuer les méninges et fantasmer sur l’avenir. Vous pouvez également mieux vous préserver : évitez les situations émotionnelles les jours où vous savez que vous réagirez au quart de tour. Pour ce faire, il est nécessaire de “vivre avec la Lune” pendant un long moment. Vous remarquerez très vite que cela permet aussi de relativiser. Les différentes humeurs décrites pour chaque point de Lune sont des humeurs qu’il nous arrive à tous de connaître, et il est bon de savoir que cela changera à nouveau après deux jours et demi. « N’y voyez pas non plus une excuse – vous êtes et restez responsable de vos propres actions, tempère Christel Nijland. Mais cela aide à mieux comprendre ce qui se trame en nous, et c’est très bénéfique. Cette connaissance peut vraiment vous donner de la force, c’est un outil efficace. »

Donner de la force aux femmes était une des principales préoccupations de Yogi Bhajan. Il les considérait comme des guides naturels capables d’inspirer, et il était dès lors essentiel pour lui que les femmes apprennent à connaître leur caractère propre : leur propre psyché, mais aussi leurs forces, leurs qualités et les défis qui les attendent. L’objectif est finalement de comprendre, de se connaître soi-même, de prendre conscience de soi et de réaliser que l’on est connecté au cosmos. Telle est précisément l’essence du Kundalini Yoga.

TEXTE ANNE WESSELING AVEC L’AIMABLE PARTICIPATION DE SAT ATMA KAUR KHALSA

Le sujet de la Lune vous intéresse

Alors inscrivez-vous ici afin de recevoir toutes les informations, les actualités, … réalisées par Happinez