Article

Les clins d’œil magnifiquement simples de la vie…

Catégorie(s) : Art de vivre, Bien-être, Développement personnel, Enfance, Rencontres, Rituels, Sagesse & spiritualité

Maman et directrice France de la marque de cosmétiques et de bien-être Rituals, Sandrine Mignaux a appris à percevoir, à travers le regard de sa grand-mère et les yeux de ses enfants, les clins d’œil magnifiquement simples de la vie de tous les jours.

S’ÉMERVEILLER

La personne qui m’inspire le plus à travers cette thématique est ma grand-mère de 95 ans. On échange sur énormément de sujets, c’est une véritable amie pour moi. Cette maîtresse femme a fait de grandes choses dans sa vie tout en restant extrêmement jeune et elle a une capacité incroyable pour s’émerveiller. Elle s’amuse du fait qu’: « il y a des personnes de 20 ans qui sont déjà des vieux car blasés et trop prudents, et des personnes âgées pétillantes et pleines de vie car elles ont le pouvoir de se réjouir de tout et de se projeter dans l’avenir. » J’ai observé que lorsque j’avais des attentes trop élevées, j’étais souvent déçue. Par exemple, en partant en voyage. J’adore l’Italie et j’avais nourri beaucoup d’espoir avant de visiter la Sicile, cette île volcanique à l’histoire si riche. Finalement, ça a été mon voyage le moins réussi. En revanche, en lâchant prise, en ne préparant presque rien, en vivant les choses sans les avoir planifiées, sans me dire ce que je dois absolument visiter ou faire, ma capacité d’émerveillement est largement plus forte. J’ai de très jeunes enfants et je les vois s’émerveiller plusieurs fois par jour, les yeux écarquillés, surpris d’observer quelque chose de nouveau, de beau ou simplement de différent. C’est toujours très spontané, à des moments où l’on ne s’y attend pas forcément. J’ai conscience que, plus le temps passe, moins j’aurai la chance d’observer dans leurs yeux ce rapport merveilleux au réel. Mais peut-être est-ce aussi à moi de cultiver chez eux ce regard neuf, cette fraîcheur, pour qu’ils puissent perdurer au fil des années.

GRATITUDE

Bouddha disait : « Une journée sans gratitude est une journée perdue ». Même les événements les plus douloureux peuvent nous faire grandir et devenir meilleurs. L’une de mes amies a traversé une épreuve terrible et aujourd’hui, quand elle en reparle, elle me dit : « Ce qui est arrivé est arrivé, je l’admets maintenant. Et je réalise que j’ai beaucoup appris. Aujourd’hui, je suis plus forte et plus heureuse car ma capacité à me réjouir a été décuplée ». Je trouve ça magnifique. En vivant quelque chose qui ne semblait pas tolérable, elle a appris à savourer les bonheurs simples du quotidien. Pour ma part, j’apprends à dire merci. Le soir, avec mes enfants, nous avons un rituel : on allume une bougie et nous faisons une petite prière en suivant cette trame : « Merci. Pardon. S’il-vous-plaît ». Le “merci” des enfants peut être inattendu voir déconcertant : « Merci pour le dessert qui était très bon », mais le simple fait de chercher à se remémorer les moments joyeux de leur journée change leur vision de la vie. Le pardon a aussi un vrai sens. Un jour, j’ai senti quelque chose se débloquer lorsque j’ai demandé pardon à mes enfants : « Aujourd’hui, je me suis énervée contre vous et je n’aurais pas dû. J’ai eu une journée fatigante et compliquée, mais vous n’y êtes absolument pour rien ! ». J’ai senti un vrai soulagement dans leur regard. Parce qu’ils comprenaient non seulement qu’ils n’avaient rien à se reprocher, mais peut-être également que les adultes aussi sont vulnérables et peuvent commettre des erreurs ? Enfin, le “s’il-vous-plaît” n’a pas moins d’importance : il inspire espoir et rêve.

 

Sandrine Mignaux, 41 ans, est directrice France de la marque de bien-être et de cosmétiques Rituals. En dépit d’un agenda chargé avec de nombreux déplacements en France et à l’étranger, cette maman de deux jeunes enfants (un troisième naîtra cet été) et pratiquante assidue de yoga ashtanga s’accorde des moments de pause auprès des siens ou seule, pour se recentrer et puiser son énergie.

 

Propos recueillis par Nathalie Cohen et Aubry François

Portrait © Rituals – Tous droits réservés