Article

Le pouvoir de la symbolique animale, rencontre avec Claude Maïka Degrèse

Catégorie(s) : Bien-être, Développement personnel, Le Coeur, Livres, Psychologie, Rencontres, Sagesse & spiritualité

Psycho-ethnologue, spécialiste des archétypes et des courants culturels, Claude Maïka Degrèse aide les personnes à développer leur créativité ainsi que l’innovation en entreprise grâce à son réseau RESTART. Son livre « L’animal que vous serez demain » (éditions Trédaniel), fait appel aux symboles que porte chaque animal pour nous aider à mieux nous connaître et à évoluer sur notre chemin de vie.

Happinez : Vous pratiquez la psycho-ethnologie. En quoi consiste cette discipline ?

Claude Maïka Degrèse : La psycho-ethnologie est une façon de resituer l’identité individuelle dans le contexte de l’identité culturelle. Nous avons notre propre personnalité certes, mais celle-ci est influencée par notre famille et notre culture. C’est la définition de Carl Jung qui distingue un inconscient personnel et un inconscient collectif. Ce dernier fait appel à des évocations anciennes, voire présentes depuis toujours : les archétypes (le mot grec arkhaios signifie “ancien”). Ainsi, j’ai pu étudier les archétypes féminins et masculins dans huit pays et j’ai retenu les archétypes communs à ces cultures. Aujourd’hui, il existe une formation universitaire qui regroupe psychologie, ethnologie, préhistoire et éthologie des animaux. À suivre…

Happinez : Votre livre présente des animaux comme le loup, le colibri, l’abeille ou la tortue à travers les qualités qui leur sont propres…

Claude Maïka Degrèse : Jean de La Fontaine disait « Je me sers d’animaux pour instruire les hommes », des analogies fabulées et fabuleuses. Dans notre évolution humaine où le rationnel domine, il me parait bénéfique de retrouver des qualités animales oubliées ou sclérosées. Nous redécouvrons nos talents : butiner comme une abeille, avoir l’œil perçant de l’aigle, construire sa vie comme le castor, rebondir comme la grenouille, adopter la slow-attitude de la tortue ou sortir de la chrysalide du papillon… Nous nous imprégnons des contes, des symboles et des exercices d’auto-coaching. Les 12 animaux choisis comme symboles d’évolution sont aptes à nous guider sur notre chemin de vie.

Happinez : Chacun de nous a-t-il un animal emblème en particulier auquel faire appel au quotidien ?

Claude Maïka Degrèse : Aujourd’hui, les archétypes sont toujours là, mais nous avons appris à développer plusieurs dimensions. Par exemple, une femme est confrontée à la difficulté d’être à la fois séduisante, maternelle et professionnelle. Elle s’inspirera de 2 ou 3 animaux. Mon cas : le dauphin très amical dans ma vie personnelle, le colibri partageur dans ma vie sociale et le dragon impressionnant de force au niveau spirituel. Dans mon accompagnement de personnes en évolution professionnelle ou en changement de vie, je les pousse à trouver leurs affinités : « Soyez vous-même, les autres sont déjà pris », comme l’écrivait Oscar Wilde. Donc, pour répondre, oui, nous avons des animaux spécifiques qui nous parlent et qui nous caractérisent.

Propos recueillis par Aubry François