Article

Lâcher prise et agir selon vos vraies valeurs

Catégorie(s) : Art de vivre, Bien-être, Développement personnel, Livres, Non classé, Psychologie, Rencontres, Rituels, Sagesse & spiritualité, Santé

Professeur de psychologie à l’Université du Nevada, Steven C. Hayes est très actif dans le champ de la recherche en thérapie comportementale et internationalement reconnu pour ses travaux sur l’ATC (Thérapie d’acceptation et d’engagement). Son ouvrage « Penser moins pour être heureux » nous invite à lâcher prise, à vivre avec notre passé, nos peurs et nos douleurs plutôt que lutter contre ces aspects de notre être. Une libération qui nous détourne de la souffrance pour nous permettre d’identifier réellement quelles sont nos valeurs et agir au quotidien, en harmonie avec elles.

Happinez : Quels sont les mécanismes de la souffrance humaine ?

Steven C. Hayes : Nous connaîtrons tous la douleur physique et psychologique. La perte d’un être cher, une déception amoureuse, la peur, les blessures… toutes ces épreuves sont inhérentes à la vie elle-même. La souffrance humaine est différente : il s’agit de l’amplification artificielle de cette douleur par une résistance cognitive, qui nous pousse vers le déni, la lutte, l’évitement, ou d’autres stratégies mentales utilisées à tort contre la douleur. Notre plus grande force, en tant qu’êtres humains, est le langage symbolique qui nous permet d’augmenter nos facultés de coopération et de résolution des problèmes. Notre plus grande faiblesse, qui est aussi la plus grande source de notre souffrance, est de se servir de cette force pour tenter d’éviter des expériences humaines pourtant utiles. Ainsi, la vie s’éloigne d’un processus que l’on doit vivre, pour devenir un problème que l’on doit résoudre. C’est l’origine même de la souffrance.

Happinez : Comment pouvons-nous passer de la souffrance à l’engagement ?

Steven C. Hayes : L’engagement est une promesse nous incitant à forger de plus en plus d’actions basées sur les valeurs, qui sont les pierres angulaires de la vie. Pour nouer avec l’engagement, il faut commencer par ressentir les choses plus pleinement, car nous avons mal quand quelque chose nous tient à cœur et nous prenons les choses à cœur quand nous avons mal. Il faut se dire que les valeurs sont le revers positif de la douleur. Quand nous renonçons à un évitement inutile, et que nous écoutons nos pensées et notre cœur, nous pouvons nous servir de ce qui constitue notre douleur comme d’une lampe de poche pour éclairer notre destin. La douleur d’un chagrin d’amour renferme les graines d’un engagement à devenir plus aimant. La douleur d’une déception amicale renferme les graines d’un engagement à se montrer plus attentionné. La douleur creuse un vide en notre capacité à prendre les choses à cœur ; les engagements ancrés dans les valeurs comblent ce vide.

Happinez : Que signifie lâcher prise ?

Steven C. Hayes : En lâchant prise, vous pouvez commencer à l’endroit où vous êtes plutôt qu’à l’endroit où vous n’êtes pas, et ajouter des moments bâtis sur les valeurs au lieu d’essayer de soustraire des douleurs ancrées dans l’histoire. L’expérience est le fruit de votre histoire et des circonstances. Les circonstances peuvent évoluer mais vous ne pourrez pas changer votre histoire d’un iota. Notre esprit s’apparente à une personne qui, constatant que l’eau est trop salée, essaye de trouver des pinces pour retirer le chlorure de sodium dissous dans le verre. Pourtant, la meilleure solution serait d’ajouter de l’eau douce, mais ce voyage-là peut seulement commencer quand vous aurez abandonné vos pinces. En fait, lâchez les pinces (“lâcher prise”) revient déjà à ajouter de l’eau douce. Renoncer à un changement superflu est le changement le plus sain que vous puissiez faire.

Pour en savoir plus sur Steven C. Hayes (en anglais) : http://www.stevenchayes.com

 

Propos recueillis par Aubry François

Traduction d’Emma Garzi

Portrait © Drew Altizer Photography