Article

La permaculture, une culture du vivant, épisode 1 : Louise

Catégorie(s) : Art de vivre, Bien-être, Développement personnel, Happi.Body, Le Coeur, Nature, Philosophie, Rencontres, Rituels, Sagesse & spiritualité, Santé

Quel bonheur de poser une plume pour des lectrices et lecteurs sensibles au bien-être du corps et de l’esprit. Il y a un an et demi maintenant, j’enfourchais mon vélo en quête de joie et de sobriété. Et aujourd’hui, le Perma·cool·tour roule encore sur le chemin de l’autonomie et de la résilience. Tous les mois, j’écrirai dans cette rubrique pour vous narrer mes découvertes, mes rencontres et mes visions. La permaculture est un vaste sujet et nous allons le découvrir ensemble… Un peu d’aventure pour nous évader et poser un regard sur le vivant et celles et ceux qui le portent.

Renouer avec le vivant. Si j’ai une rencontre à vous raconter qui illustre magnifiquement cette connexion, c’est celle de Louise. Je placerais cette illustration de la permaculture dans la santé et le bien-être. Louise, à 70 ans, vit au cœur de l’Aude. Sa présence me touche, pionnière, bâtisseuse de yourtes, passeuse d’un art de vivre, à l’initiative d’une vie collective en village de yourtes, autodidacte à l’écoute de ses besoins et de son corps. Son regard poétique et son geste graphique accompagnent sa vie. Qi gong, méditation et massage participent à son cheminement. Tout pose alors les bases d’une grande réflexion autour du bien-être intérieur, et la santé en découle naturellement. Être bien à l’intérieur de nous-même, s’alimenter sainement et se trouver dans un environnement sain et naturel.

« Le corps, ce miracle de la vie. »

Lui donner une attention particulière est pour Louise une manière de l’honorer et d’en prendre soin. Cette semaine à ses côtés m’installe dans un monde où l’alimentation, la respiration, le silence, l’observation, la joie, le rire et la nature importent plus que tout. Dans sa yourte posée en pleine forêt, nous refaisons le monde. À 70 ans, je l’envie d’avoir ce sourire et ce regard sur la vie.

« Cela te tenterait de faire un bain d’eau glacé ? »

J’avais déjà entendu parler de cette technique, notamment avec le travail de Wim Hof, the Iceman. Mais l’expérimenter par moi-même à ses côtés est autre chose.

Elle m’explique comment avec les trois piliers que sont la respiration, l’état d’esprit et le froid, un organisme peut retrouver plus de vitalité et donc un métabolisme plus résilient.

« Je sens que cela a ouvert une porte chez moi. L’eau froide, dont je ne voyais que le côté confrontant, tout d’un coup est devenue pour moi une alliée. C’est incroyable à quel point on peut changer ses croyances. Tu changes juste dans ta tête une pensée, et tout d’un coup tu peux aller te baigner comme un poisson dans une rivière. Tu respires bien, tout va bien… C’est une leçon forte, par rapport à toutes les limites que l’on peut se mettre. »

Alors ? Vous êtes tenté·e·s ? Merci Louise, pour ton accueil, ton partage et ta bienveillance, je repars sur ma route rechargé grâce à toi.

À la joie.

Texte et photographies : Kevin Simon

 

Kevin est photographe, aventurier, réalisateur, monteur, permaculteur… et il fait le tour de France de la Permaculture et des éco-lieux avec le Permacooltour.

Écoutez les portraits et découvrez l’aventure permacurieuse en images à ses côtés !