Article

Arpentez les « Chemins du Sacré » avec Frédéric Lenoir, en librairie et sur Arte

Catégorie(s) : Art de vivre, Bien-être, Développement personnel, Films, Le Coeur, Livres, Nature, Philosophie, Rencontres, Rituels, Sagesse & spiritualité, Santé

Quand le vol suspendu d’une pensée laisse nos yeux se promener un instant sur la cime d’une montagne, dans la courbure d’une vague ou dans l’éclat d’un rire authentique, on peut percevoir la présence du sacré. Ce sentiment, le philosophe, sociologue et écrivain Frédéric Lenoir l’a retrouvé tout autour du monde. Il en partage les incroyables manifestations dans son livre-album Les Chemins du sacré, publié en fin d’année 2020 aux Éditions de l’Observatoire, mais aussi sur Arte, à travers un film documentaire diffusé le samedi 3 avril 2021 que vous pourrez visionner pendant 2 mois, sans oublier une série éponyme de cinq documentaires, disponible jusqu’en septembre sur arte.tv. Entretien.

Happinez : Comment définir le sacré ?

Frédéric Lenoir : La définition la plus commune du sacré a été formulée par le sociologue Émile Durkheim qui a montré que les grandes religions historiques faisaient une distinction fondamentale entre le “sacré” et le “profane”, en sacralisant des temps et des espaces (hauts lieux, temples, synagogues, églises, mosquées, etc.). Par extension, on dira que le sacré, c’est ce que nous mettons à part, au-dessus de tout : les valeurs sacrées de nos démocraties modernes, par exemple, sont la liberté de conscience et d’expression. J’ai toutefois préféré utiliser dans cet ouvrage la définition plus anthropologique proposée par Rudolf Otto : le sacré, c’est ce sentiment de crainte et d’émerveillement que ressent l’être humain devant la beauté de la nature et le mystère de la vie. Ce sentiment universel du sacré est à l’origine de toutes les quêtes spirituelles du monde, qu’elles soient religieuses ou laïques.

Quelle est l’histoire de cet ouvrage et qu’y trouveront les lecteurs ?

Tout est parti d’une collection de films documentaires que j’ai coréalisée pour Arte qui m’a permis de faire des voyages et des rencontres extraordinaires sur les cinq continents. J’en ai profité pour écrire un récit de voyage et photographier des paysages sublimes et des personnes magnifiques que j’ai rencontrées, que ce soit au Japon, en Australie, au Pérou, en France, au Canada, en Inde, en Éthiopie et ailleurs. J’ai découpé les films et le livre en cinq grandes thématiques : ceux qui expérimentent le sacré à travers la nature (comme les peuples animistes), à travers la marche (comme les pèlerins de Compostelle), à travers la sagesse (comme les moines zen), à travers la solitude (comme les ermites) ou à travers la beauté (comme les artistes).

Auriez-vous l’exemple d’une rencontre qui a particulièrement éveillé en vous ce sentiment du sacré ?

Au Guatemala, un rituel chamanique effectué par quatre femmes mayas devant un volcan qui est entré en éruption pendant la cérémonie ! Ce fut un moment incroyable que je n’oublierai jamais et ces femmes chamanes étaient magnifiques. Mais à côté de tous ces anonymes, dont la plupart m’ont ému par leur authenticité, j’ai aussi profité de ces voyages pour rencontrer des personnalités que j’aime beaucoup, dont certains sont des amis, et qui sont aussi des grands témoins du sacré : Hubert Reeves dans sa maison de Malicorne, Matthieu Ricard dans son monastère au Népal, John Kabat-Zinn (le fondateur de la mindfulness) à New York, ou Nicole Bordeleau à Montréal.

 

Propos recueillis par Aubry François

 

Visionnez le film-documentaire Les Chemins du Sacré, de Frédéric Lenoir et Bruno Victor-Pujebet, du 27 mars au 3 juin 2021, sur arte.tv, ou à l’antenne, le samedi 3 avril 2021 à 20h50.

Découvrez aussi la série documentaire éponyme en cinq épisode, du 20 mars au 15 septembre 2021, sur arte.tv

 

PORTRAIT © Hannah Assouline

PHOTOGRAPHIES © Camera Lucida Productions – Les Protagonistes Productions

 

 

Au Guatemala
A Hosino
A Hosino
En Inde
En Ethiopie
Au Népal