Article

Le pendule : entre question et savoir

Catégorie(s) : À découvrir, À la une, Art de vivre, Développement personnel, Sagesse & spiritualité

Que votre question soit existentielle ou pratique, un pendule peut vous aider à “révéler”, dévoiler, des réponses enfouies au plus profond de vous, de votre inconscient.

Le chocolat est-il bon pour moi ? Devrais-je accepter ce nouveau poste ou aurais-je plutôt intérêt à rester encore un peu là où je suis ? La vie est jalonnée de questions et de demandes pressantes et le pendule est une des très nombreuses manières de trouver des réponses. Comment faire, comment cela fonctionne-t-il ? Suivez le guide.
Un pendule est un petit poids suspendu à une chaîne ou à un fil, le plus souvent en forme de goutte, conçu de manière à pouvoir facilement amplifier la moindre oscillation. Il en existe de toutes sortes, en cristal, en métal, en verre, en pierre semi-précieuse ou en bois. En tenant correctement le pendule et en lui posant une question, il se mettra spontanément en mouvement, aussi incroyable que cela puisse paraître. Il peut tourner vers la gauche ou la droite, se balancer de gauche à droite, de l’avant vers l’arrière, en diagonale… L’explication la plus courante veut que ce mouvement soit en réalité le résultat d’une tension musculaire inconsciente. Le moindre mouvement de votre bras, de votre main ou de vos doigts suffit pour créer une oscillation. « Ce sont les mouvements inconscients de vos muscles qui guident le pendule, explique Ellen Blad, thérapeute spirituelle. Le pendule est donc une méthode tout indiquée pour explorer les méandres de votre inconscient : les choses que vous savez au plus profond de vous, mais auxquelles vous n’avez pas toujours accès. On pourrait donc voir le pendule comme un pont entre l’inconscient et le conscient. »

D’abord se détendre
Avant de sortir votre pendule, installez-vous dans un endroit calme, où vous ne serez pas dérangé. Une bonne préparation constitue à elle seule la moitié du travail : détendez-vous sur votre chaise, en gardant les deux pieds par terre pour rester ancré au sol. Dans cette position, inspirez et expirez profondément pendant une minute, jusqu’à ce que vous ressentiez une connexion avec votre inconscient. Il est plus pratique d’être assis devant une table, car vous pouvez ainsi poser votre coude dessus. Tenez la chaîne du pendule entre le pouce et l’index, de sorte que le pendule se trouve à quelques centimètres au-dessus de la table.
Si la chaîne est trop longue, vous pouvez par exemple en enrouler une partie autour de votre auriculaire. Posez votre question et observez la réponse que donne le pendule… Il est important de poser correctement votre question. Le mieux est de la formuler positivement (« Cela est-il pour moi ? »), et que cette question reflète votre intérêt réel. Poser des questions futiles fonctionne moins bien. Ne cherchez pas non plus des réponses par lesquelles vous pourriez blesser quelqu’un. Parmi les sujets qui se prêtent assez bien au pendule, citons l’alimentation, l’orientation professionnelle, l’épanouissement intérieur, l’environnement et les relations avec les autres.

Oui ou non, comment savoir ?
Avant de fouiller les profondeurs de votre inconscient, vous devez commencer par définir votre “code personnel” : quel mouvement du pendule signifie “oui”, et lequel “non” ? Pour cela, il vous faut une question dont vous connaissez la réponse. Voici par exemple comment procéder. Prenez une photo de vous et la photo de quelqu’un d’autre. Demandez d’abord « Est-ce ma photo ? » au-dessus de votre propre cliché. Le mouvement du pendule correspond à votre code “oui”. Vérifiez avec la seconde photo : « Est-ce ma photo ? » Le pendule effectue un mouvement différent : le code “non”. Ces codes varient d’une personne à l’autre, et il se peut également qu’un troisième mouvement indique qu’il n’est (pour l’instant) pas possible de répondre à cette question. Vous le découvrirez rapidement en pratiquant.

Poser des questions ouvertes
Si vous avez du mal à formuler votre préoccupation sous la forme d’une question fermée (avec oui ou non comme réponse), vous pouvez aussi utiliser une planche de pendule. Elle se présente comme une roue de la Fortune, avec dans chaque case une réponse possible à la question. Le Grand Livre du pendule de Petra Sonnenberg réunit plusieurs modèles de planches de pendule, avec des réponses à de multiples questions telles que « Quel sport me correspond ? » et « Quel arcane majeur du tarot est mon fil rouge aujourd’hui ? » En le tenant au-dessus de la planche, le pendule devrait, en théorie, indiquer la réponse qui vous convient le mieux. Vous pouvez aussi réaliser vous-même une telle planche en vous inspirant des innombrables exemples disponibles sur Internet.

Source : Le Grand Livre du pendule, Petra Sonnenberg, Guy Trédaniel éditeur