Article

Le pouvoir de guérison de la respiration

Catégorie(s) : À découvrir, Art de vivre, Bien-être, Développement personnel, Livres, Rencontres, Rituels, Sagesse & spiritualité, Santé

Glissant au cœur de notre corps en un aller-retour discret mais perpétuel, le souffle nous échappe souvent, et avec lui ses potentiels trésors de bien-être. Maître de yoga, auteure et conférencière, Nicole Bordeleau pratique la méditation depuis vingt-cinq ans et le Québec la considère comme l’une de ses principales références en la matière. Son livre "Respirons" nous invite à remonter en conscience aux sources du souffle pour faire nôtre l’art de la respiration et profiter de ses bienfaits transformateurs.

Happinez : La respiration étant un réflexe inconscient chez les êtres vivants que nous sommes, qu’entendez-vous par le titre Respirons ? 

Nicole Bordeleau : Le souffle c’est le mouvement de la vie en soi. Les liens entre notre manière de respirer et notre façon de vivre sont étroits. Si nous respirons inconsciemment, force est d’admettre que nous vivons aussi de manière inconsciente. À l’inverse, lorsque nous “respirons” avec conscience, nous sommes plus présents à nous-mêmes, aux autres et au monde qui nous entoure. Et par le fait, nous nous sentons tellement plus vivants ! Le mot clé est “ressentir”. Le matin au réveil, le soir au coucher, dans une file d’attente, dans les transports en commun ou chaque fois qu’il nous est possible de le faire dans la journée, ressentir son souffle. L’exercice est simple, il s’agit simplement de prendre conscience des sensations qui accompagnent la respiration ; l’air qui pénètre dans les narines, la cage thoracique qui s’ouvre et se referme, le ventre qui s’élève et s’abaisse. Puis, de prendre deux à trois profondes respirations par le nez pour permettre au souffle de mieux circuler. Quand nous “respirons” ainsi, nous devenons plus conscients, plus présents, plus calmes, plus bienveillants.

 

Comment êtes-vous passée de l’essoufflement au souffle profond ?

Nicole Bordeleau : Respirons est mon cinquième ouvrage et c’est celui qui manquait pour expliquer aux lecteurs le fil conducteur de ma guérison et de ma transformation intérieure. J’ai vécu avec l’hépatite C pendant trois décennies. À travers cette douloureuse traversée, j’ai découvert l’art du souffle. Ce fut un véritable choc d’éveil. À travers les pratiques du yoga et de la méditation, j’ai compris que la respiration exerce une influence directe sur le fonctionnement de nos organes, sur notre façon d’être, nos états mentaux, nos douleurs, nos peurs, notre mieux-être. J’ai remarqué que je pouvais me servir de mon souffle pour déloger des tensions, apaiser une émotion douloureuse, rassurer mon corps, tranquilliser mon mental. C’est ainsi que, petit à petit, j’ai découvert le pouvoir de guérison de la respiration.

 

Que peut nous apporter au quotidien l’art de bien respirer ?

Nicole Bordeleau : En effectuant une respiration complète, c’est-à-dire en approfondissant et allongeant notre souffle pour le ressentir au niveau de l’abdomen, au niveau thoracique et au niveau claviculaire, les bienfaits sont innombrables ! Notre organisme devient plus résilient au stress, on digère mieux les aliments, on bénéficie d’un meilleur sommeil et d’une plus grande vitalité, au quotidien. Bien respirer est un moyen naturel, simple, à portée de main, efficace et gratuit pour se faire du bien, tout au long de la journée. Une bonne respiration relance la circulation sanguine, focalise notre attention, renforce notre concentration, dissout des blocages, des tensions, des raideurs, des douleurs physiques. Un souffle profond peut aussi nous rassurer, nous réconforter, nous permettre de mieux traverser une nuit blanche, un chagrin, une colère ou une tempête émotionnelle. D’emblée, après quelques longues, lentes et profondes respirations, on se sent mieux énergétiquement, physiquement et émotionnellement.

 

Propos recueillis par Aubry François

 

Portrait © Laurence Labat