Article

Les conseils du Pr. Nadia Volf pour renforcer votre système immunitaire grâce à l’acupuncture

Catégorie(s) : À découvrir, Art de vivre, Bien-être, Développement personnel, Happi.Body, Nature, Philosophie, Rituels, Sagesse & spiritualité, Santé

Saviez-vous que l’acupuncture pouvait participer au renforcement de votre système immunitaire ? Généreusement transmis à notre rédaction par le Professeur Nadia Volf, éminente spécialiste de cette méthode traditionnelle et millénaire de soin, le texte suivant constitue le mode d’emploi tout désigné – car validé par les recherches scientifiques les plus pointues – pour traverser au mieux cette période de crise sanitaire.

Chers amis,

L’héritage des sages anciens nous permet de comprendre et d’utiliser cette période extraordinaire pour évoluer, devenir plus forts, plus soudés, revenir aux valeurs essentielles humanistes, se débarrasser du superflu et approfondir nos connaissances afin d’aider les autres le plus efficacement possible. C’est une grande leçon pour nous tous qui permet de comprendre, par la pratique, le sens de l’acupuncture : apprendre à s’adapter, suivre la vague tout en faisant le maximum pour épauler les gens autour de nous. Et surtout garder ses racines fortes, conserver la certitude et remplacer la peur par l’espoir ! Selon le proverbe ancestral : « Dans les moments des crises, un Sage vient dans la ville ». Soyons ces Sages !

La Prévention

Avant tout, la prévention pour tous : les thérapeutes en première ligne, les familles et les patients, les personnes âgées et les enfants. Tout le monde. C’est une période de réflexion, de reconstruction et d’activation de nos défenses immunitaires ! Ce n’est pas une simple attente passive, mais constructive : il faut activer les défenses immunitaires – et notre corps possède toutes les armes nécessaires en réserve – via les points d’acupuncture ! Le message de la « mise en action » !

  • Il est très important d’expliquer aux gens comment renforcer les défenses immunitaires, notamment en stimulant les points d’acupuncture : Une simple pression sur un point amplifie statistiquement la sécrétion de tous les facteurs de défenses immunitaires. Comme presser sur un interrupteur allume la lumière dans toute la maison. La seule stimulation des deux points E36 et GI4 prévient l’épuisement des facteurs immunitaires et stimule leur sécrétion. Cela a été démontré par des tests cliniques chez les humains, mais aussi dans les expériences effectuées sur les rats sur le modèle de l’infection grave (septicémie et encéphalite infectieuse) et sur le modèle de la déficience immunitaire provoquée par un effort physique exagéré (la nage dans l’eau pendant 40 min). Les publications scientifiques sur les tests humains démontrent que le seul massage de ces deux points 1 fois/jour pendant 2-3 min prévient les maladies virales. Les personnes qui avaient effectué ce massage quotidiennement étaient nettement moins malades (avec une différence statistiquement significative) que le groupe de contrôle (sans massage des points E36 et GI4). Vous pouvez donc expliquer à votre entourage comment renforcer le système immunitaire avec le massage (ou l’acupuncture) quotidien des points GI4 et E36.
  • On peut également appliquer quelques gouttes des huiles essentielles suivantes sur ces deux points : le mélange de HE Eucaliptus radiata/ HE Ravensara/ HE Basilic (17 gouttes de chaque dans 50 ml d’huile d’Amande Douce).

 

L’expérience de nos confrères chinois lors de l’épidémie a démontré l’efficacité extraordinaire de la médecine traditionnelle chinoise : tous leurs patients, même en état grave, furent guéris en quelques jours (c.f John K. Chen • How COVID-19 (2019-nCoV) is Currently Treated in China 5 ©2020″ Lotus Institute of Integrative Medicine /  Lotus.org).

 

  • L’alimentation est également fondamentale pour la prévention : les virus ne peuvent pas vivre dans un milieu alcalin, il faut donc durant quelques mois favoriser l’alimentation basée sur les fruits (de préférence crus) et les légumes, très alcalinisants, tout en évitant les produits acidifiants, plus précisément les protéines animales (les « acides aminés » se nomment ainsi, car ils sont réellement acides), notamment les produits laitiers. Vous pouvez les remplacer avantageusement par des laits végétaux, par exemple, le lait de noix de coco, très riche en protéines végétales (alcalines) et en minéraux (le Ca, P, etc.).  Je vous invite à lire ou à relire Warburg, prix Nobel 1931, qui a fait avancer la science dans la compréhension du phénomène de respiration de la cellule. Il a constaté que les cellules cancéreuses vivaient dans l’environnement faible en oxygène et des conditions locales plus acides que le pH standard du corps. Il en a théorisé que des conditions pouvaient amener les cellules à devenir cancéreuses. Vous pouvez lire son intervention (en anglais) lors de la remise de son prix Nobel ici. Depuis 1931, la science a progressé et manger les aliments alcalisant reste recommandé, vous pouvez lire aussi ces deux autres publications.

 

N’hésitez pas à partager ces connaissances autour de vous, c’est en prenant de bonnes habitudes que l’on peut renforcer le corps afin qu’il affronte mieux les épreuves comme celle que nous vivons aujourd’hui. Faisons-le tous ensemble !

 

Résumé et compléments : les protocoles des points à stimuler pour activer les défenses immunitaires

  1. En prévention, effectuer un massage des points GI4 et E36, et/ou appliquer quelques gouttes d’huiles essentielles sur ces points (mélange Eucaliptus radiata/ Ravensara/ Basilic à raison de 17 gouttes de chaque dans 50ml d’huile d’Amande Douce).
  2. Dès l’apparition des premiers signes d’infection, le point-clé à stimuler en plus des points GI4 et E36, est le point TR5. Il active un méridien extraordinaire appelé « Défenses Externes ». On peut simplement masser ce point avec un mélange d’huiles essentielles de Clou de Girofle, d’Eucalyptus et de Camomille (17 gouttes de chaque, diluées dans 50 ml d’Huile d’Amande Douce).
  3. Pour faire baisser la fièvre, masser les « 3 points d’Incendie », c’est à dire les points IG5, TR4 et GI5 (autrement nommés « Vallée du Soleil », « Piscine du Soleil » et « Courant du Soleil ». On peut utiliser un mélange d’huiles essentielles de Menthe Poivrée, Eucalyptus et Camomille (17 gouttes de chaque, diluées dans 50 ml d’Huile d’Amande Douce).
  4. Pour les complications respiratoires : en plus des points précédents, masser les points VC22 (« Saillie Céleste »), VC17 (« Milieu de la poitrine »), VC12 « Milieu de l’Abdomen » et VC13 (« Accès aux Poumons »). On peut utiliser un mélange d’huiles essentielles de Réglisse, d’Eucalyptus et de Camomille (17 gouttes de chaque, diluées dans 50 ml d’Huile d’Amande Douce).

Effectuer 3 séances de massages avec les doigts, pendant 1 à 2 minutes sur chaque points, tous les jours jusqu’à la guérison.

 

Localisations des points d’acupuncture cités

  • GI4 « Union des Deux Vallées » (entre les « vallées » de l’index et du pouce)  : il se situe au milieu du bord interne du deuxième métacarpien en recherchant une sensibilité accrue lors de la palpation ; à masser en mouvements circulaires pendant 2 minutes, sur chaque main, 2 fois par jour ou plus (aucun risque).

 

  • E36 « 3 Distances sur la jambe » : il se trouve sur la face antérieure de la jambe, à 4 travers de doigts (de la personne) sous le milieu de la patella, un travers de doigt à l’extérieur de la crête tibiale. Chercher une sensation plus intense à la palpation, puis masser circulairement pendant 2 minutes matin et soir (pas trop tard, cela peut retarder le sommeil), quotidiennement.
  • TR5 « Barrière Externe«  : il se situe sur la face externe du poignet, dans une dépression entre les os à la distance des 3 travers de doigts au-dessus du milieu du poignet.

 

  • « Les 3 points des Incendies » : ils se trouvent sur la face externe du plis du poignet, dans les 3 dépressions entre les os, au milieu du poignet (le point TR4 « Piscine du Soleil »), du côté du pouce (le point GI5 « Courant du Soleil ») mais il faut remonter le pouce pour trouver la dépression dans la « tabatière anatomique », et du côté du petit doigt (le point IG5 « Vallée du Soleil »).

  • VC22 « Saillie Céleste » : il se trouve dans la fosse jugulaire à la base du cou, à l’entrée du sternum.

  •  VC17 « Milieu de la poitrine » : il se situe au milieu du sternum, à mi-distance entre les deux mamelons.

 

 

  • VC12 « Milieu de l’Abdomen » : il se trouve sur la ligne médiane de l’abdomen, à mi-distance entre le nombril et l’extrémité du sternum.

 

 

  • V13 « Accès aux Poumons » : il se trouve sur le dos des deux côtés de la colonne vertébrale, au niveau de l’espace entre la troisième et la quatrième vertèbre thoracique (au niveau du milieu des omoplates).

 

Quelques articles scientifiques

  • L’expérience extraordinairement efficace des nos confrères chinois pendant l’épidémie de COVID-19 en Chine : « How COVID-19 (2019-nCoV) is Currently Treated in China with TCM« , John K. Chen, Pharm.D., PhD., OMD, LAc and Lori Hsu, MTOM, MS).
  • On le voit à travers des expériences réalisées chez les rats et les lapins avec une encéphalite expérimentale, la stimulation des points E36 et GI4 stimule les facteurs immunitaires comme l’activité des macrophages, la phagocytose, les T-K, les IL-2, les interférons et cytokines : Liu YM, Liu XJ, Bai SS et all. J, « The effect of electroacupuncture on T cell responses in rats with experimental autoimmune encephalitis », Neuroimmunol. 2010 Mar 30;220(1-2):25- 33).
  • Sur le modèle d’immunosuppression, dû au stress d’un effort sportif excessif chez les rats (la nage intensive 150 min par jour, 6 jours par semaine et pendant 8 semaines), la stimulation des points E36, VG20, VC4 empêchait l’inhibition de l’interféron, des Interleukines et des cellules T-Killers : Lu YM, Zhang H, Tang CZ, « Effects of electroacupuncture on IL-2-IFN- NKC immunity immunoloregulation net and IL-2 receptor in rats with exercise stress », Zhongguo Zhen Jiu. 2011 Sep;31(9):817-20).
  • Chez l’Homme, mise en évidence de l’efficacité de la stimulation des points chez des patients traités pour le cancer, présentant des infections virales ou chez des sujets allergiques : « Microbiol Immunol ». 2010 Sep;54(9):551-7. doi: 10.1111/j.1348-0421.2010.00250.x).
  • Le réchauffement du point E36 augmente les défenses immunitaires contre les virus et notamment contre le virus de l’herpès, et protège l’organisme même après l’injection d’une dose mortelle des virus en stimulant plusieurs facteurs immunitaires, comme les cytokines, les interférons, les interleukines et les cellules T-Killers  : « Moxibustion activates host defense against herpes simplex virus type I through augmentation of cytokine production », Takayama Y1, Itoi M, Hamahashi T, Tsukamoto N, Mori K, Morishita D, Wada K, Amagai T., Microbiology and Immunology, 2010(9).
  • La stimulation des points d’acupuncture protège les sportifs contre la baisse des défenses immunitaires et la fatigue, liées au surmenage physique : « Effect of acupuncture on salivary immunoglobulin A after a bout of intense exercise », Matsubara Y1, Shimizu K, Tanimura Y, Miyamoto T, Akimoto T, Kono I., Acupunct Med. 2010 Mar;28(1):28-32.
  • La stimulation des points d’acupuncture régule quantitativement et qualitativement les leucocytes et leurs sous-populations, active l’immunité humorale et cellulaire, y compris celle des cellules T-Killers : « Acupuncture Regulates Leukocyte Subpopulations in Human Peripheral Blood », Yamaguchi N, Takahashi T, et al. eCAM 2007;4(4)447-453 doi:10.1093/ecam/nel107).
  • La stimulation du point d’acupuncture E36 est efficace dans le traitement de l’immunodéficience induite par le stress et augmente l’activité des cellules immunitaires T- Killers : « The Effect of Acupuncture on Natural Killer Cell Activity », Hisamitsu T., Kasahara T, et al., International Congress Series 1238 (2002) 125-131).
  • La stimulation du point E36 augmente l’activité et le nombre des cellules immunitaires T-Killers grâce à une action sur le centre de la régulation du cerveau et elle prévient aussi la déficience immunitaire provoquée par le stress  : Yu Y, et al. « Enhancement of Splenic Interferon-gamma, Interleukin-2, and NK cytotoxicity by ST36 Acupoint Acupuncture in F344 Rats », Jpn. J. Physiol. 47(1997)173-178; Vasilienko A.M. et al. Prevention and Correction of Stress-Induced Immunodeficiency by Atrial Electroacupuncture. Patol. Fiziol. Elks. Ter. 3(1989)21-24).

 

Professeur Nadia Volf, docteur en médecine
Département Scientifique d’Acupuncture de l’Université Paris 10, France
Maître de conférences au Cours International d’Acupuncture Structurale de la Harvard Medical School